Recherche amont

La recherche exploratoire

À l’ONERA, la recherche amont ou exploratoire n’est jamais bien loin de l’application industrielle. Cette recherche peut avoir des visages bien différents, mais souvent au service de la modélisation, de la simulation, de l’aide à la décision.
Ainsi, les projets 100 % ONERA Saha et Mefisto : le premier, monodisciplinaire mais pluri-applications, est consacré aux plasmas, encore insuffisamment explorés pour les bénéfices qu’ils peuvent apporter à l’aéronautique ; le deuxième, largement multidisciplinaire, met en place un environnement innovant de simulation opérationnelle permettant aussi bien d’effectuer des études et expertises que d’évaluer dans des conditions réalistes, donc complexes, les nouveaux modèles sortis des laboratoires.

La modélisation des plasmas pour l’aéronautique

L’application des plasmas aux problèmes aéronautiques – aérodynamique, combustion, furtivité, foudre, décontamination – est un domaine en pleine expansion depuis une dizaine d’années.
Mais les limites actuelles des codes de simulation numérique sont un frein à la compréhension fine des phénomènes et à leur prédiction, et donc au développement et à l’optimisation de nouvelles solutions. Aussi les ingénieurs et chercheurs de l’ONERA ont-ils développé les codes parallélisés de simulation Kronos et Copaier permettant de faire face à des situations qu’aucun code commercial n’abordait : couplage des plasmas avec des écoulements supersoniques, tels que les décharges à plasma froid (luminescence, MHD, décharge nanoseconde) ou chaud (foudre) dans des géométries complexes.

Des moyens d’études fédérés et interopérables pour la simulation

La complexité croissante des systèmes (missiles, drones, capteurs…) implique de disposer de moyens de simulation technico-opérationnelle adaptés pour évaluer au plus tôt leurs performances dans un environnement physique et tactique simulé.
L’outil de simulation mis au point par le projet Mefisto fédère les modèles de systèmes, de capteurs et d’environnement physique dans un logiciel complètement maîtrisé, démonstratif et effectivement interopérable avec les moyens de nos partenaires.
Cet environnement permet à l’ONERA de l’aider à mettre au point de nouveaux concepts, qu’il s’agisse de projets internes de recherche, de projets d’études amont pour la DGA (futurs missiles…), et même de projets pour des partenaires civils (SNCF).